NEW BLOG, NEW START  ; 



ICI : LAMOURAMANDINE.BLOGSPOT.COM
ICI : LAMOURAMANDINE.BLOGSPOT.COM
ICI : LAMOURAMANDINE.BLOGSPOT.COM
ICI : LAMOURAMANDINE.BLOGSPOT.COM

"
                 La mélodie de la pluie vacillait au travers des courbes de cette campagne, dont j'étais finalement parvenu à comprendre la susceptibilité . Je l'avais adoptée. Chaque matin, mon attention s'évaporait quelques instants, pour pouvoir s'abandonner à la plénitude de la distance. Lentement, la mélodie s'éloignait et les goutes d'eau se figeaient sur la vitre. L'horizon, petit à petit, se laissait laver par la pluie : elle apaisait mes yeux et dépossédait le paysage d'une quelconque coloration. J'aimais aussi la pluie parce qu'elle avait cette intrigante capacité à retenir les demoiselles trop coquettes chez elles, qui, à la moindre goutte, se mettraient à fondre comme des sucres. Soudain, elle faisait éclore un millier de parapluies,et tantôt, elle les délivrait. Ce devait être beau vu de là haut. Aujourd'hui, elle cristallisait le paysage, en filtrait les tournures et les essences, les ombres et les contours. Elle en faisait un juste portrait, un noir et blanc délié. Un bruissement de feuille donne vie à cette heure. Une photo : un seul et unique instant. A ce moment même, une goutte me rallia à ma réalité. Le silence céda à nouveau la place à la pluie. Il pleut, tout s'accélère. 


"

MY FACABOOK PAGE : FOLLOW ME HERE !
MA PAGE FACEBOOK : FOLLOW ME HERE !

"Cette fille un oiseau, parce qu’elle avait cette façon de planer au dessus de tout, elle était ailleurs. FASCINATIONS"

Le grand saut. Where is my mind.

Besoin de vos avis !         

                 Sans avoir aucune idée précise, nous nous dotons d'une folie sans pareil et nous partons à l'aventure sur la plage, d'une sale journée pas du tout ensoleillée et glacée. Avec une chaise rose. Le principe ? Aucun, attirer les fous peut être. Après le shoot,  certes très bref et très brouillon, plusieurs idées surgissent : La question de la présence et de l'équilibre. La chaise implique une présence et c'est aussi un point où l'on retrouve l'équilibre, mais la chaise nous évoque un tout autre monde que celui de l'isolement  (Cf  le pont, et la mer), Sur l'estacade, on n'est facilement atteignable  que par  un seul point : l'extrémité du pont.   La chaise  m'évoque  la société, l'idée de l'obligation, de la tenue. Le coté rose de la chaise, déjà, nous averti qu'il ne s'agit plus seulement de cela. Du coté plastique , le rose de l'objet contraste avec l'ambiance générale de la mer et de la plage. Elle contraste avec le pont, la chaise incite à l’immobilité, et le pont, qui est un élément de transition entre deux points, appel au mouvement. L'idée serais donc de jouer avec ces deux thèmes là, au niveau des personnages, je n'ai pas encore d'idée précises. Vos avis et vos idées sont importantes, alors faites les moi parvenir ! (Facebook ou commentaire)

L'idée d'une transformation à travers le pont peut aussi être intéressante: une transition, de quoi à quoi ?